vendredi 23 novembre 2012

Conseils pour écrire un livre - Annie Lascor


Lorsque les clients à qui je donnais des conseils, me disaient "pourquoi on ne sait pas tout ça", je leur disais en souriant "qu'il y aurait de quoi écrire des livres"... ce que j'ai fini par faire vraiment.
J'ai écrit mon livre Ouvrir la Porte des Possibles, simplement, sans me poser des questions, tellement cela paraissait évident. Ce que je voulais écrire, je l'avais dans la tête depuis longtemps, j'avais même écrit des bribes, voire des textes complets que j'avais envoyé à des personnes pour les aider à aller mieux, j'ai ensuite peaufiné au fur et à mesure.
Cette liberté de faire m'a permis d'écrire, d'écrire, d'écrire avec toujours le même enthousiasme.
Le livre actuel est composé de 314 pages, mais en fait il en comportait pratiquement le double, je l'ai ainsi allégé afin que ce ne soit pas un pavé indigeste pour les lecteurs. 
Ce que certains m'ont reproché gentiment depuis, désireux d'avoir plus d'informations encore. Comme quoi, bien réfléchir avant de faire des coupes sombres dans les textes.
Donc peut-être prendre le recul nécessaire pour bien voir ce que l'on propose et ne pas minimiser son propre travail, pas l'idéaliser non plus, mais être le plus réaliste possible. 
J'ai donc un second ouvrage en tête mais il viendra quand il viendra, la pression étant l'inverse de la créativité. Sans pression, on peut réaliser très vite les choses.
D'abord paru en auto-édition parce qu'il y avait la maîtrise de tout et le livre écrit reste à soi complètement; après, par manque de temps et aussi par manque évident d'élan commercial (chacun sa spécialité), passage à l'édition plus classique qui ouvre les portes vers les libraires, la vente plus large vers un public plus large. 
Voilà une petite expérience personnelle qui j'espère pourra éclairer un peu sur le livre tel que j'ai pu le vivre et à qui j'ai confié l'impression à AQUIPRINT
Bien amicalement

mardi 20 novembre 2012

Impression du Livre de Ioannis Assimopoulos


Alphonse de Lamartine disait : « Toutes les grandes lectures sont une date dans l’existence ». Catharsis fait partie de ces oeuvres là. Evidemment la timidité naturelle de l’auteur lui demanderait de me claquer à la vue de ces mots, mais c’est ce que je pense de ce roman et je prends le risque d’un oeil au beurre noir tant je suis convaincu de ce que j’avance. Premier volet d’une trilogie infernale, Catharsis donne au livre sa place réelle. Pas seulement celle d’objet, mais aussi celle d’acteur de l’histoire. Je vous invite à plonger vos yeux tout entiers dans ces lignes, sans crainte, même si «lire, c’est accepter de voir sa vie bousculée »   (Ioannis Assimopoulos).
Erick Choisy


Retrouvez Erick Choisy et cliquez Ici

Sortie sur les Presses de Aquiprint Octobre 2012